Souvenir

Souvenir, c’est l’histoire d’une vie. Un enchevêtrement de souvenirs, recréant image par image les photos d’un album bien rempli.

Souvenir fut l’occasion de poursuivre mes travaux en matière d’instrumentation orchestrale, avec de nombreux pupitres remplissant peu à peu l’espace. J’en ai profité pour travailler sur les notions de tension et de point culminant avec une utilisation plus ponctuelle des cuivres et des percussions. Un embryon d’écriture verticale a pointé le bout de son nez durant la composition (qui peut s’entendre par l’utilisation de l’accord de sixte napolitaine), bien qu’elle reste principalement horizontale.

Un – ou plutôt plusieurs – clips ont été imaginés pour accompagner Souvenir. Leur réalisation en est encore au point mort (comme d’hab’).

Il neige

Il neige raconte l’histoire d’un enfant se perdant dans une tempête de neige.

Il neige est la poursuite du travail effectué sur les arrangement des composition au piano. La musique est manifestement plus orientée vers une instrumentation massive puisant son inspiration dans l’orchestre symphonique, la composition fut également l’occasion de travailler sur le rythme et les percussions.

La première partie reste dans le même trip que pour la version piano : calme, progressive, fine, pour évoquer les premiers flocons d’une chute de neige forcissant petit à petit. La seconde partie tend bien plus vers la tempête qu’avant, avec un aspect légèrement plus dramatique, conservé jusqu’à l’accalmie.

Au départ composée d’une simple succession de quatre accords, un pupitre de cuivre pauvre et peu de rythme, la musique fut enrichie grâce aux excellents conseils de Charleon sur la section Arts de Kongregate pour donner la version actuelle moins monotone et plus intense.

Quai de gare

Quai de gare, c’est l’histoire d’un départ. C’est une histoire qui se déroule sur le quai d’une gare bondée, où chacun circule sans se rendre compte de l’existence des autres. C’est l’histoire de la solitude parmi la foule.

Quai de gare est un essai (et même le premier) d’arrangement d’une composition au piano. Bien que l’instrumentation reste centrée sur ce dernier, le travail sur les timbres a mené à l’ajout d’un cuivre en acousmatique tenant l’ostinato mélodique en arrière-plan et d’un clavier électrique posant l’harmonie de façon plus douce sur la seconde partie.

Un clip vidéo animé a été envisagé pour illustrer la musique, dont les esquisses ont été réalisées par l’énormissime Jean-Philippe Malouin.