La lettre de motivation

Matt Marcha
8 passe des auffres
38660 JEAN-EUDES-LA-PALUD
https://matt.marcha.me

Mr VINCENET
Service recrutement du personnel
7 BD ARCHIE
79100 JOUIMES-SUR-BEAUDURE

Objet : Lettre de motivation
Le 3 février 2014, à JEAN-EUDES-LA-PALUD

Bon, alors, une candidature… …Gottferdom, c’est terrible, cette page toute vide, j’y arriverais jamais… …Par quoi je vais commencer, moi…
…Tiens, je vais saluer, genre un p’tit « Monsieur » simple et efficace, ça fait genre j’suis poli et au courant des us et coutumes autochtones.
Pis une virgule, et saut à la ligne, hop, ça fait propre au moins.

Monsieur,

Bon, et après ça, par contre, ça devient galère, grmbl… « …accompagnés d’une lettre de motivation », ‘sont malins tiens, sympa, sérieux,
pouvaient pas filer des questions bateaux et récurrentes, histoire d’aiguiller un peu, non? L’inspiration ça sort pas aussi facilement qu’un œuf de l’anus d’une poule, merde. Ah, attends, j’avais pas tout lu, c’est bien moi, ça, alooooors… « ,ainsi qu’un CV avec vos coordonnées . »… HA ! Bon
effectivement niveau bateau et récurrent j’suis servi… …Moarf, z’ont l’air cool comme boite quand même, pis si Juju dit qu’ils sont géniaux c’est
quand même un sigle de qualité, il est cool Juju et pis ça fait longtemps qu’il bosse chez eux….. N’empêche j’suis pas plus avancé pour ce que
j’vais mettre après ce « Monsieur, », moi, pfff… …J’vais tenter de prendre les trucs dans l’ordre, j’arriverais p’tet à sortir un truc sympa, avec genre
des blagues et tout; faut toujours faire rire les gens, ça les amadoue et ils t’acceptent plus facilement dans leur tribu après, limite ils t’offrent
leur bouffe et leurs femmes… …Ouais faudra vraiment que je pense à faire une blague, j’essaierais de caser la fois ou Juju s’est baladé avec un
slip sur la tête pendant une journée entière, quand on bossait chez DEVOX ensemble: quand ça tourne en dessous de la ceinture ça fait toujours rire t’façon. Pis c’ est pas en présentant mon pauvre CV que j’vais faire rire grand-monde. Quoique, en jouant sur le pitoyable, peut-
être, ça peut marcher… …Mais dans ce cas faudra pas que je parle de mes 6 ans d’expériences en chef de secteur chez DEVOX, ça fait un peu
moins pathétique, ça montre juste que j’suis un crétin de chômeur, ça va pas le faire. Pis si y savent que j’ai gardé la même boite 6 ans en
sortant des études, ils vont me prendre pour un psychorigide.

Mouarf. J’en suis toujours au même point avec mes conneries. Et en plus j’ ai toujours pas de blague. Merde. J’pourrais p’tet commencer par
parler de moi-même, avec l’égo démesuré que je me tape j’aurais pas de mal à entrer en matière… …Quoique si je pars là-dessus ils vont me
cataloguer « pauvre con » direct et là j’suis foutu… …Grmbl, m’emmerde cette histoire, je vais fumer une clope, tiens, j’y réfléchirais pendant ce
temps…



…GRAAAH bon sang il fait moins douze dehors, c’est affreux, quelle idée débile de venir vivre à Jean-Eudes-la-Palud, il fait encore plus froid que dans le vagin d’une prostituée de 80 ans… Et cette candid’ toujours coincée à « Monsieur,  » sérieux, c’est désastreux… …En plus j’ai le bout des doigts tout gelés… …Grmpf….

Bon, alors, j’avais pensé à un truc pour démarrer sur moi, c’était… … …Raaaah putain ! Évidemment j’ai oublié, c’ est pas possible, merde, pas
foutu de retenir deux phrases le temps de traverser un couloir, bordel de Dieu ! Et puis en même temps je me demande qui ça intéresse de
savoir ce que je pense de ce boulot, limite j’peux tenter de balancer à l’écrit le coup du résumé que j’envoie en début d’entretien aux milliards de pauvres crétins qui posent toujours la même question méta chiante. Avec ça paye ton entrée en matière: « Chef de secteur/Vie de famille/Cherche du boulot sans succès mais j’assume/Moi ponctuel et aimer travail bien fait/Moi employé modèle aussi, ça te va, t’es rassasié en infos, enfoiré? »… … …Ouaiiiis non, avec ça ils vont direct rôder que je suis un connard fini, ça le fait pas.
J’pourrais commencer en mode ultra formel sinon: « Âgé de 32 ans et à la recherche d’un emploi depuis peu, je zieute les entreprises pas trop
pourries prêtes à me filer 3000€ par mois. »… …Mwarf, non plus, ils vont capter mon côté vénal et pis ça fait hyper formel quand même.Gmrbl, retour à la case départ. Putain de « Monsieur,  » à la con, je le sens tu me nargues hein? C’est toi qui me bloque je suis sûr, sale connard,
graaah, tiens JE T’EFFACE, PRENDS CA !

…Ouais, bon ça change rien, j’vais le remettre. HÉ ! J’pourrais commencer par faire genre donner mes critères de travail et pis comme par
hasard c’est les leurs et VLAN, j’te passe de la pommade en même temps ! Genre hyper subtil ! Graaave, bien mettre en avant les « autonome »,
« esprit d’équipe », « dynamique », « consciencieux », ouaiiis, ça le fait bien ça, j’pourrais le foutre en gras et souligné et tout et tout ! Ouais !
Ouais… Ouais. Ou alors ils me rôdent et je passe pour un con. Nan c’est mort j’prend pas le risque, Juju m’a bien dit que la plupart étaient pas
bien futés, mais y en a p’tet qui sortent du lot.

Bon sang mais c’est infect d’écrire une lettre de motivation, j’aurais jamais cru. Et dire que j’ai infligé ça à mes recrues pendant des années, y a
pas à dire j’étais affreux en tant que chef de secteur, les pauvres… D’ailleurs ça ferait bizarre d’être sur un autre secteur que le mien… …Si ils
veulent de moi, ça veut dire que je vais avoir des supérieurs… …Haaaan j’avais pas pensé à ça putain, ça va être horrible, j’ ai pas l’habitude,
moi.
…Grmbl, j’me demande si c’est une bonne idée toutes ces conneries, après tout… De toute façon j’ai toujours pas dépassé ce putain de « Monsieur, « , j’ai zéro idées, et quoi que je fasse l’autre imbécile qui leur sert de chef finira par me demander si j’ai pas trop peur de me sentir
délaissé quand ils me laisseront ranger le café pendant qu’il feront des pauses clopes, et si je saurais me retenir de les insulter quand mes
collègues féminines penseront qu’elles sont capables de quelque chose en plus du ménage de la cuisine et de la vaisselle. Nan mais sérieux,
j’pourrais écrire n’importe quoi et passer direct à l’entretien, ça serait plus simple, merde; en plus j’suis pas foutu de chier un texte sans en faire un pavé gavé d’insanités, et avec le bol que j’me paye j’vais tomber sur une recruteuse coincée à la chasse du moindre gros mot mal
orthographié ou un chrétien fanatique de 82 ans qui aura un arrêt cardiaque à la deuxième ligne ; mieux vaut que j’écrive rien.
Graaah, j’vais quand même pas baisser les bras, c’est jamais qu’une lettre de motiv’, putain, des générations de vieux ados en jogging Mickey
ont réussi à en pondre, j’dois bien être capable de faire un truc potable, merde. Allez, tiens, j’vais me rappeler mes vieux cours de français du
lycée « Toujours rédiger l’introduction et la conclusion avant le corps du texte, au moins vous saurez d’où vous partez et où vous allez »… …Bon,
du coup, l’intro: check – saloperie de « Monsieur,  » – reste à foutre une conclusion avant de pouvoir entamer la candidature… …Génial, j’ai le choix entre « Bisous » méga familier qu’ils vont tous me prendre pour un mec avec la virilité d’un Bisounours, « A bientôt » plus bateau tu meurs, et
« Cordialement » aussi sec qu’une femme de ménage qu’aurait avalé son eau de Javel…

…Hééé mais j’pourrais caser ma blague là, genre un truc absurde comme le les aime, justifié un peu n’importe comment…
…j’espère juste qu’ils ont du second degré, quand même.

Slip de bain.

Actu

Par Matt Marcha

Musicologue reconverti en informatique, passionné entre autres de musique, dessin, écriture, jeu vidéo, développement web, montagne, sport, biologie et fromage. J’aime faire les choses moi-même et comprendre ce qui m’entoure.